Interdit de recruter cet été, Nantes s’en est parfaitement accommodé. A confirmer dès samedi sur la pelouse de Metz, dans le cadre de la 2e journée de Ligue 1.

Provisoirement interdit de recrutement en attendant que Hafiz Mammadov verse les 4 M€ promis devant le CNOSF, Lens peut prendre exemple sur son bourreau de la 1ère journée à ce niveau. Victorieux des Sang et Or pour débuter sa saison (1-0), le FC Nantes est reparti avec le même effectif, ou presque, que la saison passée. Une obligation et non un choix : le club a été puni par la FIFA dans le dossier Ismaël Bangoura et ne peut pas recruter jusqu’en juin 2015. Qu’on recrute ou qu’on ne recrute pas, la vérité c’est sur le rectangle vert, rappelait Michel Der Zakarian avant le coup d’envoi du Championnat. Pointé du doigt pour la gestion de leur mercato l’été dernier, lui et ses dirigeants ont tenté d’anticiper au mieux cette sanction.

Le défenseur danois Kian Hansen, convaincant samedi dernier à la Beaujoire, a été recruté dès le mois de janvier avant de finir la saison dans son club d’Esbjerg. Prêté respectivement par l’Hapoël Tel-Aviv et Stuttgart, Itay Shechter et Johan Audel ont été acquis définitivement malgré des performances mitigées. Buteur la semaine passée pour son premier match dans l’élite, Yacine Bammou revient lui d’un prêt à Luçon et symbolise cette volonté des dirigeants de s’appuyer sur le vivier du club. Pas de quoi pour l’instant faire oublier en attaque le départ de Filip Djordjevic, meilleur buteur et capitaine des Canaris parti à l’issue de son contrat à la Lazio Rome. Je suis confiant, a pourtant assuré Waldemar Kita dans Presse-Océan, affichant son optimisme malgré l’interdiction de recrutement.

Ces garçons-là ont démontré ce qu’ils sont capables de faire. Désormais, il faut qu’ils confirment. On dit toujours qu’il faut de la stabilité dans un club, eh bien, peut-être que par la force des choses, on l’a !, veut croire le président nantais. Une stabilité qui pourrait être mise à mal d’ici la fin du mercato avec le départ possible de Papy Djilobodji, comme cela a été évoqué juste avant le déplacement de son équipe à Metz, autre promu, samedi. Ce qui ne devrait pas atténuer les ambitions annoncées de Michel Der Zakarian : On va s’atteler à faire une aussi bonne saison voire meilleure, en cherchant à être meilleurs dans tous les domaines pour pouvoir progresser. Si on pouvait terminer au-dessus de notre 13e place de l’an dernier ce serait bien.