Hafiz Mammadov contre-attaque. Le propriétaire du RC Lens nie avoir signé les papiers présentés par Gervais Martel devant la DNCG. De quoi mettre en péril une fois de plus l’avenir du club artésien.

Les supporters lensois auront à peine eu le temps de savourer la victoire de leur équipe face à Nice vendredi soir (2-0). La Voix du Nord révèle que les documents présentés par Gervais Martel à la DNCG auraient pu être falsifiés… Le propriétaire du club Hafiz Mammadov dément avoir signé les papiers qui pourraient lui faire perdre la propriété du club artésien. Pour rappel, étant dans l’incapacité de verser les 2,5 millions d’euros nécessaire pour permettre au RCL de survire en Ligue 1, Hafiz Mammadov aurait signé un document permettant à Anar Mammadov (aucun lien de parenté), un autre homme d’affaire azéri ayant versé la somme, de prendre le contrôle des Sang et Or si Hafiz ne peut pas le rembourser avant le 31 décembre.

Une hypothèse à prendre au sérieux. Alors qu’il a déjà investi 21,5 millions d’euros dans le club lensois, il est difficilement concevable que Hafiz Mammadov ait accepté de perdre le contrôle de Lens, alors même qu’il est très peu probable qu’il puisse rembourser avant la fin de l’année cette somme d’argent. En difficulté financière, Hafiz Mammadov a actuellement ses avoir gelés. Du côté de Gervais Martel, cette solution semble en revanche idyllique, puisque Anar Mammadov se serait pour sa part engagé à verser en janvier les 14 millions d’euros nécessaires à la survie du club.

Interrogé sur le sujet à l’issue de la rencontre entre Nice et Lens, Gervais Martel a préféré botter en touche. Cette histoire avec Hafiz Mammadov ? Cela ne me touche pas, cela ne me concerne pas. C’est un problème entre Azéris. On saura le 31 (décembre, ndlr). Soit Mammadov fait face à ce qu’il a promis, soit il y aura un autre actionnaire, a-t-il expliqué. Une chose est certaine, on n’a pas fini d’entendre parler des Mammadov dans le Pas-de-Calais.