La Direction nationale du contrôle de gestion des clubs de football professionnels a annoncé aujourd’hui avoir accordé un sursis supplémentaire au LOSC pour présenter ses comptes. La DNCG précise également qu’aucune mesure n’a été prise à l’encontre de Bordeaux, Nantes et Amiens.

Après un premier sursis accordé au LOSC en début de mois, la DNCG a remis le couvert ce jeudi. Après une nouvelle audition, la Direction nationale du contrôle de gestion des clubs professionnels a donné encore un peu plus de temps aux dirigeants nordistes avant de statuer sur la situation financière du LOSC. Les ventes imminentes de Victor Osimhen et Gabriel pourraient donc venir rapidement renflouer les caisses du club.

En plus de la situation de Lille, la DNCG devait prendre une décision aujourd’hui au sujet de trois autres clubs de Ligue 1 : les Girondins de Bordeaux, le FC Nantes et Amiens SC. Et là aussi les nouvelles sont bonnes, puisque aucune mesure n’a été prise à leur encontre, comme l’indique le relevé de décisions publié jeudi par la DNCG.