Pour le compte de la 5e journée de Ligue 1, Lille reçoit Nantes dimanche dans l’après-midi (14 heures). Transféré cet été à Liverpool, mais prêté dans la foulée aux Dogues, Divock Origi compte bien prouver cette saison qu’il a passé un palier.

Avec le départ de Salomon Kalou cet été, Divock Origi est devenu à seulement 19 ans le leader de l’attaque du LOSC. La saison dernière, le grand espoir belge s’était fait remarquer en inscrivant 5 buts en Ligue 1 et en réalisant des prestations plus qu’intéressantes lorsque René Girard a fait appel à lui. Résultat des courses, Marc Wilmots l’a sélectionné pour disputer le Mondial brésilien et dans la foulée, Liverpool a dépensé 13 millions d’euros pour l’arracher aux Dogues. Une ascension fulgurante qui ne fait pas peur au principal intéressé. Je sais que je dois me remettre au travail. Ce n’est pas facile. Mentalement, je dois repousser mes limites parce que je sais qu’on attend encore plus de moi. Mais je suis aussi exigeant avec moi-même. Je ne suis pas inquiet. J’ai aussi mon père qui est là pour me dire mes vérités. Mes copains sont toujours les mêmes aussi, a-t-il expliqué à nos confrères de la Voix du Nord.

Quant au fait d’être désormais le numéro 1 à son poste après le départ de Kalou, Origi préfère ne pas trop se mettre de pression sur les épaules. Salomon est parti, c’était un joueur important pour nous. Maintenant, on a un groupe assez fort pour gérer son départ. On peut faire quelque chose cette saison, avec le groupe que l’on a. Si on reste bien concentré, on peut aller loin. On attend encore plus de moi. Mais ça c’est partout, en équipe nationale aussi, on est plus sévère avec moi. Je ne me prends pas la tête avec ça, assure le Diable Rouge.

Et ce n’est pas parce qu’il est en prêt qu’Origi ne compte pas mettre les bouchées doubles : Pour l’instant, je pense à Lille, pas trop à Liverpool. D’ailleurs, il est revenu sur sa volonté de faire ses gammes au LOSC une saison supplémentaire, avant de rejoindre une grosse écurie. Le coach (Brendan Rogers) a mis en place un projet qui me convenait. Il me voulait tout de suite mais c’était très important pour moi de rester encore un an à Lille. Ici je peux progresser. Je sens qu’on a confiance en moi et en ce moment, s’est réjoui Origi devant nos confrères de la presse régional. A lui de rendre cette confiance en emmenant le plus haut possible les Dogues cette saison.