Saint-Etienne commence bien sa saison, en s’imposant sur la pelouse de Guingamp (0-2) lors de la 1ere journée de Ligue 1. Mais c’est le Stade Malherbe qui est, au moins jusqu’à dimanche, le premier leader du championnat de France, après sa victoire (0-3) à Evian. Nantes s’est imposé d’une courte tête face à Lens (1-0), alors que Nice et Toulouse se sont rendus coup pour coup, mais les Aiglons ont su faire la différence en fin de match (3-2).

Face à Guingamp (0-2), l’AS Saint-Etienne n’a pas brillé pour son premier match de la saison. Mais les Verts ont su profiter d’un penalty accordé généreusement en fin de première mi-temps, puis d’un contre en toute fin de rencontre, pour rapporter trois points dans le Forez. Annoncé sur le départ durant le mercato, Mevlut Erding a transformé le penalty (39e) et s’est retrouvé à la conclusion du contre pour s’offrir un doublé (90+4). De bon augure pour la suite du mois d’août, d’autant que les Stéphanois ont encore 5 matches à disputer en 21 jours, avec un barrage en Ligue Europa.

Le Stade Malherbe de Caen est le premier leader de cette nouvelle édition du championnat de France, grâce à une démonstration sur la pelouse d’Evian-Thonon-Gaillard (0-3). Meilleur buteur du dernier championnat de Ligue 2, Mathieu Duhamel est parti sur de bonnes bases en inscrivant un doublé (32e, 37e). Il faut aussi rendre hommage au jeune N’Golo Kanté, qui a ouvert la marque (12e) d’un plat du pied au terme d’une jolie action collective. La gueulante de Pascal Dupraz à la mi-temps n’a rien changé et l’ETG commence son championnat par une véritable claque.

Le conte de fée de Yacine Bammou n’est pas terminé. Vendeur à la boutique du PSG il y en encore un an, l’attaquant recruté par le FC Nantes l’été passé a pu entendre son nom scandé par le public d’un Stade de La Beaujoire en fusion. Unique buteur (65e) du match qui opposait les Canaris au promu du RC Lens (1-0), l’attaquant a peut-être gagné une place de titulaire, lui qui a remplacé Aristeguieta en cours de match. A noter la prestation cohérente du RC Lens. Malgré leurs déboires administratifs et leur interdiction de recruter, les Sang et Or se sont montrés au niveau. Mais ce ne fut pas suffisant pour prendre un point ce week-end.

Nice et Toulouse ont offert un match spectaculaire au public de l’Allianz Riviera (3-3). Cvitanich a été le premier à faire parler la poudre (23e), mais Braithwaite (44e) et Ben Yedder (45e) ont refroidi la ferveur azuréenne en moins d’un minute. Il aurait été facile de penser que les jeunes Aiglons allaient ensuite lâcher mentalement, mais Cvitanich (63e) dans un premier temps, puis Bosetti (69e), ont finalement redonné un avantage définitif aux Niçois. De quoi faire plaisir à Claude Puel, alors que son équipe n’avait pas réalisé la meilleura des préparations.