Battu à domicile par Lorient pour lancer sa saison, Monaco doit se rattraper à Bordeaux, dimanche, en clôture de la 2e journée de Ligue 1. Leonardo Jardim a plusieurs choses à corriger pour que son équipe soit au point.

Accès au direct commenté

Une défense pas tous risques
Un penalty concédé par Abennour, Carvalho le capitaine expulsé pour deux fautes ridicules, et une défense à la rue sur un contre fatal dans les dernières minutes : inutile de chercher plus loin les raisons de la défaite de Monaco devant Lorient (1-2). S’il se veut apôtre du beau jeu, Leonardo Jardim est conscient que ce secteur doit encore s’améliorer encore plus que les autres. Il nous faut être plus organisé défensivement, on ne peut pas se laisser prendre dans le dos comme ce fut le cas contre Lorient, a réclamé l’entraîneur monégasque. A Bordeaux, c’est sans Carvalho, qui a fait ses 36 ans lors du premier match, que l’ASM devra colmater les brèches derrière. Abdennour pourrait être associé à Raggi, plus utilisé comme latéral droit ces derniers mois, voire à Toulalan, sur le banc la semaine passée et qui avait failli entrer à ce poste après l’expulsion de Carvalho. Du bricolage qui n’aidera pas dans la recherche de stabilité alors qu’un défenseur central est toujours espéré depuis le départ d’Abidal.

Un milieu en chantier
Du 4-3-3 de Ranieri l’ASM est passée à un 4-2-3-1 sous Jardim. Un système devant permettre à Moutinho de se retrouver dans une position plus offensive, en soutien de l’attaquant de pointe. Ce n’est pas forcément ce que j’ai cherché à faire…, s’est pourtant défendu l’entraîneur portugais devant la presse jeudi. L’année dernière, il y avait James Rodriguez comme milieu offensif. C’est difficile de trouver un joueur qui joue avec les mêmes qualités. Surtout que Moutinho, pourtant auteur d’une bonne préparation, a déçu devant Lorient, comme cela avait été le cas la saison passée ou à la Coupe du monde avec le Portugal. Il n’a pas pu compter sur le travail de Toulalan derrière lui. L’ancien Lyonnais semble être le grand perdant de l’arrivée de Jardim, même si ce dernier a assuré qu’il restait un joueur important qui jouera régulièrement. La prestation de la recrue Bakayoko, sorti dès la demi-heure de jeu la semaine passée, pourrait permettre à la Toul’ de retrouver sa place de titulaire aux côtés de Kondogbia, l’une des seules satisfactions du premier match. Un an après son arrivée pour près de 20 M€, l’international français pourrait être l’un des moteurs de l’ASM cette saison.

Une attaque sans peps
Devant Lorient, Berbatov a débuté en pointe, avec Ocampos et Ferreira Carrasco sur les côtés. Germain est rapidement entré en jeu pour soutenir le Bulgare, avant d’être imité par Falcao, lancé par Jardim peu avant la 60e minute. Le jeune Martial, plus que jamais sur le départ, a joué quant à lui le dernier quart d’heure. Beaucoup de changements dans un secteur qui n’a pas vraiment convaincu. Si Berbatov est tombé sur un Lecomte inspiré dans les buts bretons et que Falcao a trouvé la faille sur un penalty obtenu par son compère de l’attaque, l’animation offensive a laissé à désirer. Ocampos et Ferreira Carrasco n’ont que trop rarement fait la différence sur les ailes malgré des qualités techniques certaines. Le projet de Monaco est d’avoir une équipe qui produit un jeu de qualité. Il faut être ambitieux, a rappelé Jardim dans la semaine avant le match contre Bordeaux. Sans James et avec un Falcao dont l’influence dans le jeu n’a jamais été la plus grande qualité, Jardim devra rapidement trouver les réponses à ses problèmes. Dès dimanche à Bordeaux, par exemple.