Placé en détention provisoire depuis presque un mois, Souleymane Diawara fait appel aux services de Me Dupond-Moretti.

Le célèbre pénaliste lillois va demander la remise en liberté du joueur de l’OGC Nice. Il juge cette histoire inacceptable, estimant que son client n’a rien à faire en prison alors qu’il présente des garanties de représentation et qu’il a un travail.

Souleymane Diawara, 36 ans, a été mis en examen pour extorsion et tentative d’extorsion au préjudice d’un vendeur de voitures de luxe. Les faits sont contestables et contesté. Et (Diawara) a été victime, à au mois deux reprises, d’un aigrefin, plaide l’avocat déplorant que la justice n’ait pour le moment pas engagé de poursuite contre cet homme qui a un casier long comme le bras.