Alors que la reprise du championnat se rapproche, Sport.fr fait les présentations des clubs de Ligue 1 au travers de la question qui tue. Troisième de Ligue 2 la saison passée, le Stade Malherbe de Caen jouera le maintien cette saison. Mais le SMC peut-il arrêter de faire l’ascenseur ?

Jouer le maintien en Ligue 1, le Stade Malherbe de Caen connaît bien. Tout comme jouer la montée en Ligue 2. Car il n’y a aucun club ces dernières années qui fait plus l’ascenseur que le SMC. Depuis le début des années 2000, le club normand a connu trois relégations (2005, 2009, 2012) et quatre montées (2004, 2007, 2010 et 2014). De quoi rendre fou les supporters du SMC, qui aimeraient voir leur club se pérenniser en Ligue 1 dans le futur. C’est pour cette raison que les Rouge et Bleu ont fait appel à Xavier Gravelaine pour reprendre le poste de directeur sportif. Je vais rester environ dix ans, en tout cas, le temps qu’il faudra pour installer Caen, que j’ai dans la peau, parmi l’élite, un peu sur le modèle de Lorient, expliquait l’ancien attaquant du club à nos confrères de L’Equipe il y a peu.

Mais les matches ne se gagnent dans les bureaux, mais bien sur la pelouse. Alors le SMC n’a pas attendu pour procéder à ses premiers transferts. Emmanuel Imorou (ex Clermont), Hervé Bazile (ex Poiré-sur-Vie), Jodan Adéoti (ex-Laval) et Damien Da Silva (ex-Clermont) sont venus renforcer l’effectif de Patrice Garande. Mais ce sont surtout les apports de Florian Raspentino, qui n’a jamais percé à l’OM, de Rémy Vercoutre, qui a quitté son cocon lyonnais et de Julien Féret, qui mènera le jeu cannais, qui seront scrutés de près. Un apport de joueurs expérimentés censé permettre au club normand de ne pas trop se faire peur cette saison. Voir de viser plus ? Le président Jean-François Fortin reste prudent : Je souhaite réussir à installer le club en L 1, déjà en y restant plus de deux saisons de suite, déclarait-il dans les colonnes de L’Equipe.

Mais cette équipe est aussi composée de joueurs de talents, à l’image de Mathieu Duhamel, auteur de 24 buts en Ligue 2 la saison dernière. A 30 ans, l’attaquant formé à Quevili va découvrir l’élite pour la première fois de sa carrière. Arrivera-t-il à passer le cap ? En tout cas, ses trois buts face au RC Lens samedi en match de préparation (4-2) démontre qu’il est en grande forme. Une équipe expérimentée, un nouveau directeur sportif et un attaquant en forme, voilà ce qui pourrait empêcher le SMC de connaitre sa 4e descente en 10 ans. Premiers éléments de réponse le 9 août prochain sur la pelouse de l’ETG.

Equipe-type : Vercoutre – Calvé, Pierre, Da Silva, Imorou – Saez, Kanté, Féret – Raspentino, Duhamel, Nangis

Les transferts :

Arrivées : Da Silva (Libre), Imorou (libre), Bazile (Le Poiré-sur-Vie), Adéoti (Libre), Féret (Libre), Poyet (rp.), Vercoutre (Libre), Privat (p. La Gantoise)

Départs : Kodjia (Reims), Wagué (Grenade)