L’interminable transfert d’Aymen Abdennour touche à sa fin. Le défenseur tunisien de Monaco a été transféré à Valence où il s’est engagé pour les cinq prochaines saisons. Si l’ASM réussit une excellente opération financière, le club de la principauté continue de déplumer son effectif.

Le FC Valence, tombeur de l’AS Monaco en barrage d’accession pour la Ligue des champions, était à la recherche d’un remplaçant à l’Argentin Nicolas Otamendi, vendu à Manchester City il y a quelques jours. Les négociations entre Monaco et Valence avaient tendance à s’éterniser jusqu’à créer des situations ubuesques ou Aymen Abdennour, pourtant parfaitement apte, devait se contenter des entraîner mais ne jamais jouer depuis le début de la saison. Même lorsque l’ASM aurait eu besoin de lui, comme au match aller à Valence justement, Leonardo Jardim s’est privé de son défenseur. On connaît la suite.

Mais si Monaco continue d’abaisser son niveau sportivement, les affaires vont bien. Le joueur tunisien, âgé de 26 ans, a passé la visite médicale samedi et a signé un contrat de cinq saisons, jusqu’au 30 juin 2020 avec le club espagnol, cornaqué par Jorge Mendes. Dans l’affaire, l’ASM, également conseillé par le célèbre agent, récupère près de 30 millions d’euros. Soit le double du montant déboursé auprès de Toulouse lors de son arrivée. Avec le transfert de l’arrière gauche Layvin Kurzawa au Paris SG pour près de 25 millions d’euros cette semaine également, l’ASM a largement compensé sa non-qualification pour la Ligue des champions. Les transferts opérés depuis le début de l’été (Geoffrey Kondogbia Kondogbia, Kurzawa, Yannick Ferreira Carrasco, Abdennour) ont rapporté 115 millions d’euros à Monaco qui, en échange, a fait venir de jeunes joueurs. Suffisant pour retrouver une place qualificative pour la C1 la saison prochaine ?