Le Real Madrid s’est adjugé le Clasico en dominant la manière le Barça (3-1). Invaincu jusqu’alors en Liga, les Blaugrana ont cédé après avoir le score contre des Merengue trop forts ce samedi et qui en profitent pour revenir à un point de leur rival au classement.

Le Barça est tombé. Et quel autre club que le Real Madrid pouvait lui infliger sa première défaite de la saison ? Ce premier Clasico 2014-2015 a tenu toutes ses promesses, le jeu prenant le pas sur l’enjeu : pas de mauvais gestes, le ballon allant d’un but à l’autre, quelques actions de classe pour au final quatre but et un succès merengue, qui permet de maintenir le suspense en Liga (3-1). Cela valait bien les Olé  de Bernabéu alors que le match était plié à la 76e minute. le public madrilène n’était pas si chambreur et avait même perdu sa voix quand Neymar profitait d’un service de Suarez, titulaire pour la première fois en match officiel avec le Barça, pour fixer la défense du Real et ouvrir le score de l’entrée de la surface (4e, 0-1).

La main de Piqué


Un but qui a eu comme effet de booster les joueurs de Carlo Ancelotti, emmenés par un quatuor offensif Isco (titulaire en l’absence de Bale), James, Ronaldo et Benzema en grande forme. L’international français était d’ailleurs tout près d’égaliser, mais trouvait la barre de Bravo, invaincu en Liga avant de débarquer dans la capitale (18e). Il a fallu attendre un penalty concédé bêtement par Piqué, qui stoppait le ballon de la main en tombant dans la surface, pour que le Barça encaisse enfin un but cette saison : le 16e en Liga de Ronaldo, qui ne laissait personne d’autre se charger de la sentence (34e). Plus discipliné, notamment dans le repli défensif, un cran au-dessus physiquement, le Real a fait la différence sur deux de ses spécialités au retour des vestiaires.

Messi rate le record


D’abord sur coup de pied arrêté, avec une tête de Pepe sur un corner de James Rodriguez (50e, 2-1). Puis sur un contre supersonique, véritable modèle du genre emmené par Isco après une erreur d’Iniesta, relayé par Ronaldo, puis par James, passeur décisif pour Benzema (60e, 3-1). Un coup de massue pour le Barça, proche de prendre l’avantage en première mi-temps par Messi, décevant alors qu’il avait l’occasion de devenir le recordman de buts en Liga (33e), puis d’égaliser sur une frappe de Mathieu, titulaire pour son premier Clasico (55e) : mais à chaque fois Casillas s’est interposé avec brio. Le Barça ne méritait pas mieux, avec une défense en souffrance sur chaque accélération et une première soirée ratée de son trio magique Messi, Neymar, Suarez. Plus fort tout simplement ce samedi, le Real Madrid n’est désormais plus qu’à un point de son rival au classement. Le mano a mano s’annonce intense jusqu’au prochain Clasico, prévu le week-end du 22 mars (28e journée de Liga).