Le juge espagnol chargé de l’enquête sur le transfert de Neymar au FC Barcelone a clos l’instruction, étape préalable au renvoi devant un tribunal, et fait état dans ses conclusions de possibles délits fiscaux.

Le juge Pablo Ruz de l’Audience nationale de Madrid, juridiction spécialisée dans les dossiers complexes, a décidé de poursuivre la procédure à l’encontre du Barça, de son ex-président Sandro Rosell et de l’actuel président Josep Maria Bartomeu. Il rejette les demandes de non-lieu déposées par les deux dirigeants et a transmis sa décision au parquet pour qu’il présente ses réquisitions dans un délai de 10 jours. C’est après cette étape que le magistrat pourra renvoyer devant un tribunal les prévenus qui ont pu se rendre coupables de trois délits d’ordre fiscal, selon le juge. Il chiffre à 83,3 millions d’euros les sommes versées pour le transfert de l’attaquant brésilien en 2013, hors montants additionnels, et estime à plus de 13 millions d’euros le montant de la fraude présumée.