Il fait figure de favori à l’obtention de son troisième Ballon d’Or en janvier prochain et rêve de rester dans l’histoire comme le meilleur joueur de tous les temps. A 29 ans, le Portugais Cristiano Ronaldo réalise sans doute le début de saison le plus extraordinaire de sa carrière. Analyse de ses performances en cinq chiffres.

Le plus grand pichichi de l’histoire ?

Avec 25 buts en 14 rencontres de Liga inscrits depuis le mois d’août dernier, le Portugais évolue à une moyenne effarante de 1,7 buts/match. Quand d’aventure CR7 traverse une rencontre sans trouver le chemin des filets, il se rattrape lors de la journée suivante en s’offrant un doublé, voire un triplé. Meilleur buteur des grands championnats européens – devant le Lyonnais Alexandre Lacazette, 15 buts – Ronaldo pourrait faire exploser le record du nombre de buts inscrits en une saison de championnat. Un record détenu par son rival Lionel Messi, auteur de 50 buts en Liga, lors de la saison 2011-2012. Si Ronaldo réalisait l’exploit de conserver son rythme actuel sur l’ensemble de la saison, il pourrait totaliser 63 réalisations au terme de l’actuel exercice.

Il tire sur tout ce qui bouge…

Si Ronaldo aime offrir un caviar à son coéquipier Karim Benzema de temps à autres, son obsession reste le but. Principal artilleur de la Maison Blanche, le Portugais aime frapper dans toutes les positions. Sur l’année 2014, il est l’homme qui compte le plus de tentatives dans les grands championnats européens (181). Même si son pied droit demeure son arme favorite (18 buts du droit depuis le début de saison), Ronaldo sait mettre à profit sa détente exceptionnelle pour scorer de la tête (3 buts) ou surprendre les défenses adverses en frappant du pied gauche (3 buts).

Quand Ronaldo frappe, c’est pour faire mouche

Vous verrez rarement le double Ballon d’Or amuser la galerie en tentant une frappe du milieu de terrain, ou prendre sa chance dans un angle impossible. Si l’esthétisme est une composante importante de son jeu, l’efficacité occupe une plus grande place encore. Quand Ronaldo frappe au but, c’est que l’un de ses coéquipiers l’a placé dans une position idéale, où ses chances de faire trembler les filets sont très fortes. A ce titre, il est intéressant de noter que le natif de Madère inscrit l’écrasante majorité de ses buts depuis l’intérieur de la surface (23/25 en Liga)

Il trouve le cadre les yeux fermés

C’est une Lapalissade que Ronaldo ne renierait sans doute pas : pour marquer sans cesse, il faut trouver le cadre sur chaque frappe, ou presque. Grâce à ses qualités techniques phénoménales, le Madrilène a réalisé la prouesse de cadrer plus de la moitié (98) des 181 tirs qu’il a tenté en 2014. C’est encore plus fort depuis le début de l’actuelle saison, qui l’a vu placer 53 de ses 71 tirs tentés à l’intérieur des montants.

Un taux d’efficacité hors du commun

Chez les bookmakers, la cote du but signé CR7 est en baisse constante. Et pour cause, le Portugais fait preuve d’une efficacité et d’une régularité effarantes face aux cages adverses. Depuis le mois d’août, il lui faut une moyenne de 49,96 minutes passées sur la pelouse pour marquer. Et près d’un tiers de ses 71 tirs tentés finissent au fond des filets (35% d’efficacité). Fabuleux, vous dit-on !

Barthélémy Philippe, pour Top Mercato