Selon le Daily Express, le Real Madrid songerait recruter Hugo Lloris l’été prochain. Top 5 des raisons pour laquelle le gardien de but et capitaine de l’équipe de France devrait faire le grand saut.

Tottenham n’arrive pas à assumer ses ambitions
Lorsqu’il avait posé ses valises à Tottenham, durant l’été 2012, Hugo Lloris avait été séduit par le discours des dirigeants du club londonien. Ces derniers avaient mis en avant le fait que l’équipe des Spurs était sur une pente ascendante et qu’elle pouvait s’installer durablement dans le Top 4 en Premier League. Jusqu’à présent, force est de constater que ces ambitions s’apparentent à un mirage. Hugo Lloris et ses coéquipiers ont obtenu la 5e puis la 6e place du classement. Ils se contentent donc de disputer la Ligue Europa qui est un maigre lot de consolation pour l’international tricolore qui veut rejouer en C1. Par ailleurs, l’ère Mauricio Pochettino a mal démarré puisque Tottenham occupe seulement la 12e place en championnat avec un bilan négatif (14 points sur 33)… au grand dam d’Hugo Lloris.

Ses autres pistes mènent à des impasses
En plus d’évoquer la rumeur madrilène, le Daily Express met également en avant le fait qu’Hugo Lloris aurait des touches avec le PSG ou encore Monaco. A vrai dire, on imagine quand même bien mal que le natif de Nice revienne jouer en Ligue 1 à ce stade de sa carrière. Par ailleurs, les Parisiens peuvent déjà s’appuyer sur l’Italien Salvatore Sirigu qui donne entière satisfaction aux dirigeants mais aussi à l’entraîneur Laurent Blanc. A Monaco, Hugo Lloris pourrait être le numéro un d’entrée de jeu. Problème, l’ASM n’a plus un projet sportif cinq étoiles. James Rodriguez (Real Madrid) ou encore Radamel Falcao (prêté à Manchester United) ont quitté le navire pendant le dernier mercato. L’entraîneur Leonardo Jardim et ses hommes visent désormais une place dans le Top 5 et il n’est pas sûr qu’ils arrivent à se qualifier pour la prochaine édition de la Ligue des champions. En Italie, l’AS Rome aurait également des vues sur lui dixit le Corriere dello Sport mais pour l’heure, les Giallorossi n’auraient pas passé la seconde.

Casillas alterne le bon et le moins bon
Au jeu des montagnes russes, Iker Casillas est clairement le champion au Real Madrid ! Le gardien de but est capable du meilleur comme du pire sur le rectangle vert. Après avoir vécu un début de saison vraiment délicat, avec des erreurs inhabituelles notamment sur les sorties aériennes, le dernier rempart espagnol a repris du poil de la bête. Heureusement pour lui car le coach Carlo Ancelotti commençait franchement à envisager d’aligner plus fréquemment Keylor Navas qui a été performant avec le Costa Rica lors du dernier Mondial. En dépit de cela, Hugo Lloris pourrait être une bonne alternative à San Iker qui est âgé de 33 ans. Même s’il rêve d’être titulaire dans les cages madrilènes encore six ou sept ans, ce dernier pourrait être sérieusement concurrencé par le Français.

De Gea a recalé les Merengue
Ces derniers jours, une rumeur faisait état du possible come-back de David De Gea en Espagne. En effet, les décideurs de la Casa Blanca apprécieraient énormément le profil de l’ancien mur de l’Atletico Madrid. Mais le footballeur âgé de 24 ans a fait une intervention remarquée afin de souligner le fait qu’il n’envisage pas une seule seconde de quitter Manchester United. C’est difficile de dire si une offre sera faite par le Real en raison de toutes les rumeurs qui apparaissent dans la presse. A Manchester, je me sens désiré. Le mieux à faire est de se concentrer à l’endroit où on est. Je me sens très aimé à Manchester United, a-t-il déclaré sur la chaîne La Sexta. Autrement dit, le Real pourrait tourner les talons et donc ranger ce dossier au placard. Cela pourrait faire les affaires d’Hugo Lloris.

A 27 ans, il est temps d’engranger les titres
Même s’il jouit d’un statut de titulaire en équipe de France et à Tottenham, Hugo Lloris pourrait vraiment entrer dans la cour des grands au Real Madrid. Jusqu’à aujourd’hui, le gardien de but n’a pas un palmarès conséquent. Il a remporté seulement une Coupe de France et un Trophée des champions avec l’OL en 2012. Sur la scène internationale, le constat est le même. Le gaucher a triomphé lors du Championnat d’Europe des moins de 19 ans, en 2005, et avec les moins de 20 ans à l’issue du Tournoi de Toulon 2006. La saison dernière, les résidents du Stade Santiago Bernabeu avaient réalisé un doublé Liga-Ligue des champions et ils rêvent de faire encore mieux en ajoutant la Coupe du Roi durant cet exercice.

Vincent Bogard, pour Top Mercato