Après le succès exceptionnel et la couverture médiatique sans précédent de la Coupe du Monde 2019, réalisant notamment le record d’audience de l’année 2019, les groupes TF1 et Canal+ refont cause commune. Les deux diffuseurs du dernier Mondial acquièrent ensemble les droits de retransmission du Championnat d’Europe 2021, programmé en Angleterre du 11 juillet au 1er août 2021.

Le Groupe TF1 proposera, en exclusivité en clair sur ses antennes, les 14 meilleures affiches de la compétition dont le match d’ouverture, tous les matchs de l’équipe de France, 5 autres matchs de poules, deux quarts de finale, les demi-finales et la finale qui aura lieu dans le stade de Wembley. «Nous sommes très heureux d’offrir une nouvelle fois au football féminin une exposition majeure et de lui permettre de rencontrer le public le plus large», indique François Pellissier, Directeur des Sports du Groupe TF1 et Président de TF1 PUB. «Cette acquisition démontre une nouvelle fois l’ambition du Groupe TF1 de proposer les plus grands événements sportifs et d’accompagner les équipes de France avec le plus grand nombre de téléspectateurs.»

Des droits multipliés par deux, évalués à plus de 13 millions d’euros

Le Groupe Canal+ diffusera, en exclusivité en payant, l’intégralité de la compétition, soit les 31 matchs. Ce qui fait dire à Thierry Cheleman, Directeur des Sports du Groupes Canal+, que «l’engagement de notre Groupe dans le football féminin se poursuit». «Le Football féminin occupe depuis longtemps une place de choix sur nos antennes, en témoigne notre couverture avant-gardiste de la D1 féminine, ou de la Ligue des champions. Nous avons connu de très forts succès avec notre diffusion intégrale du Mondial féminin l’été dernier et nous sommes particulièrement fiers et enthousiastes à l’idée de pouvoir proposer de nouveau une couverture évènementielle pour cet Euro.»

Comme on peut le voir, les deux diffuseurs surfent sur le «football au féminin mania». Mais d’une Coupe du monde, à domicile, à un Euro, les performances étonnantes à l’audimat (pour les Bleues et sans les Bleues) peuvent-elles se rééditer ? Ce sera l’un des enjeux de la compétition en 2021. TF1 et Canal+ vont payer le prix fort (plus de 13 millions d’euros selon L’Equipe, soit plus du double du montant versé par France Télévisions, 5 millions, lors de la dernière édition, en 2017, ndlr) pour juger de la solidité de la base de suiveurs autour du football féminin.

A l’étranger, l’UEFA a également annoncé des accords avec la BBC en Angleterre et la RTVE en Espagne.