Jaume Roures, le président de Mediapro, futur diffuseur de la Ligue 1, a balayé l’actualité du football français. Le dirigeant reste confiant pour la saison prochaine et annonce qu’il ne demandera pas une baisse des droits TV en cas de début de saison avec des matches à huis clos.

“Non. Pour moi, les droits ne sont pas affectés par le huis clos. Évidemment, le spectacle n’est pas le même. Mais je suis plus préoccupé par les joueurs qui seront sur les terrains de Ligue 1 que par le manque de téléspectateurs en tribunes. Le problème n’est pas le huis clos, le problème c’est l’arrêt du Championnat. Quand la Ligue 1 démarrera, il ne faudra pas qu’elle s’arrête. Là, on aurait un problème”, a indiqué le patron de Mediapro dans L’Equipe.

Avant de revenir sur la cacophonie dans le football professionnel en France : “En Espagne, en Angleterre, en Allemagne, des présidents ne font pas des sorties chacun de leur côté avec des propositions différentes. La Ligue devait se mettre d’accord avec les clubs sur la ligne à suivre et tout le monde devait ensuite travailler dans le même sens. C’est difficile de diriger un monde aussi compliqué que le football avec dix positions différentes sur le même sujet.” Jaume Roures a même donné son avis sur le vrai problème de la Ligue 1 : “En Italie, en Allemagne, en Angleterre, quelles équipes ont gagné les dix derniers Championnats ? Le problème de la France, ce n’est pas la domination du PSG, mais les transferts. Les clubs vendent leurs joueurs à l’étranger, ce qui est nécessaire pour leur économie, et s’affaiblissent. J’espère que les transferts ne se feront pas, que les clubs et la Ligue seront conscients de la nécessité de maintenir la valeur du Championnat, que notre argent serve à ça.”