Victime de cris de singe sur la pelouse de l’Héllas Vérone, Mario Balotelli a voulu quitter le terrain. Un comportement inexplicable des “supporters” de Vérone, très largement sanctionné par le club. Le chef des ultras est le premier à en faire les frais puisqu’il est interdit de stade pour les 11 prochaines années. Le club précise dans un communiqué qu’« il s’agissait d’un comportement fondé sur des considérations et des expressions gravement contraires à celles qui distinguent les principes éthiques et les valeurs du club. »