Avec le fair-play financier de l’UEFA on allait voir ce qu’on allait voir. Le marché des transferts devait se réguler et en terminer après des années de hausse irraisonnée. A la clôture du marché estival, les clubs des cinq principaux championnats ont de nouveau battu des records. Le soufflet est retombé en Ligue 1, entrée subitement en récession. Plusieurs stars ont quitté le championnat de France à l’image de James Rodriguez.

Un nouveau record pour le marché
Le marché des transferts avait ouvert officiellement le 10 juin. Avec la coupure de la Coupe du monde au Brésil il promettait d’être calme. Mais une fois la compétition terminée, le marché s’est emballé pour atteindre un niveau jamais vu encore. L’été dernier, les clubs des cinq principaux championnats (Angleterre, Allemagne, Espagne, France et Italie) avaient dépensé 2,14 milliards d’euros dans l’achat de joueurs. Les transactions de cet été ont battu ce record. La bulle autour du football continue de grossir et le fair-play financier a du mal à réguler un marché qui devient hors de contrôle.

Des transactions records
L’été dernier, le transfert de Gareth Bale au Real Madrid pour 94 millions d’euros a été le sommet de la crête. Le record n’a pas été battu cette année, mais plusieurs transactions viennent s’insérer dans le Top 5 des plus gros transferts de tous les temps. A commencer par celle de l’Uruguayen Luis Suarez, passé du FC Liverpool au FC Barcelone, le club qui est interdit de recruter par la FIFA, contre 81 millions d’euros. Le Real Madrid n’est pas resté en retrait avec 80 millions d’euros pour enlever le Colombien James Rodriguez à l’AS Monaco. Le plus gros transfert de l’histoire de la Ligue 1. Manchester United a fondu sur l’Argentin Angel di Maria (Real Madrid) avec 75 millions d’euros.

C’est l’opulence en Angleterre
Forts de leurs Droits TV notamment, les clubs anglais se sont montrés particulièrement dépensiers cet été. Notamment Manchester United. Non qualifié cette saison pour une coupe d’Europe, MU a changé d’entraîneur et de joueurs. A l’arrivée de Di Maria, il faut ajouter celle de Luke Shaw pour 37,5 millions d’euros, du Néerlandais Daley Blind contre 18 millions d’euros et celle en dernière minute du Colombien Falcao, prêté par l’AS Monaco pour 10 millions d’euros avec une option automatique d’achat de 55 millions d’euros. Jamais le club mancunien n’avait dépensé autant d’argent. Le voisin de City a été chercher le défenseur français du FC Porto Eliaquim Mangala pour 54 millions d’euros. Détenu en copropriété par le club portugais et deux fonds d’investissements, le néo-international devient le deuxième joueur français le plus cher de l’histoire après Zinedine Zidane !

La Ligue 1 recule
En un an, la Ligue 1 est passée de nouvelle place forte du football européen à un championnat qui va perdre sa 3e place qualificative pour la Ligue des champions. Bloqué par le fair-play financier, le Paris SG a été limité dans ses opérations. Après David Luiz, acheté 50 millions d’euros à Chelsea au début de l’été, le club parisien s’est mis en sommeil. Pour enrôler le Toulousain Serge Aurier, le PSG a dû passer par un prêt avec option d’achat automatique. Troisième club le plus dépensier l’été dernier, le PSG est sorti du Top 10 cette année. La dégringolade est encore plus forte pour l’AS Monaco. Classé numéro 1 il y a un an pour ses investissements, le club de la principauté tombe au-delà de la 30e place, non sans retirer de substantielles plus-values des joueurs cédés. La fuite de talents est patente.

L’effet de la taxe à 75% ?
Les clubs français n’ont plus les moyens d’entretenir des joueurs millionnaires, surtout avec l’application de la surtaxation à 75% sur le salaires. Plusieurs ont été poussés vers la sortie avec des destinations parfois exotiques. Mathieu Valbuena a quitté l’Olympique de Marseille pour la Russie et le Dynamo Moscou. Salomon Kalou a quitté un club qualifié pour la coupe d’Europe pour rejoindre le Hertha Berlin, 15e l’an dernier de la Bundesliga. En fin de contrat, les internationaux Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand ont quitté Lyon pour la Premier League (Swansea) et la Bundesliga (Hanovre). Les espoirs (Benjamin Stambouli à Tottenham et Rémy Cabella à Newcastle) sont également partis.

TOP 10 DES TRANSFERTS DE L’ETE

TOP 10 DES TRANSFERTS DE L’ETE EN L1

TOP 10 DES TRANSFERTS DE L’HISTOIRE

Le FILM DE LA FIN DU MERCATO