Bernard Joannin, président d’Amiens, a évoqué l’avenir de son club dans les colonnes de L’Equipe. Le boss du club se bat pour éviter la descente de son club en Ligue 1 après l’arrêt du championnat et a déposé plusieurs recours.

“Nous comptons environ 80 salariés et nous réfléchissons à toutes les possibilités pour éviter les licenciements. Nous allons devoir réduire la voilure pour la société anonyme et le centre de formation. Le budget de ce dernier passera de 4 M€ à 2,2 M€ en cas de relégation. Elle met en péril beaucoup d’emplois. C’est pour ça qu’Amiens Métropole a décidé (vendredi) d’attaquer aussi la décision de la Ligue auprès du TA de Paris”, a indiqué le président d’Amiens.

Avant de poursuivre : “Déjà, comme tous les autres clubs, avec l’arrêt du Championnat, on a dû se priver d’une partie des droits télé, des recettes “spectateurs”, des recettes VIP qu’on va être obligés de rembourser. Ces pertes inhérentes, qu’on estime entre 4 M€ et 5 M€, viennent amputer les fonds propres du club (estimés à 10 M€). Ensuite, une descente est très compliquée. Si on fait une différence, en termes de droits télé, en 2020-2021 il y aura un montant de 39 M€ pour un club moyen de L1, et si le déplafonnement est accordé, ceux de L2 recevront entre 7 M€ et 8 M€. Comprenez donc que ce serait une perte énorme pour Amiens.”