La bonne affaire du week-end est pour Leicester. En battant Everton sur le fil cet après-midi, les Foxes prennent le large à la deuxième place de la Premier League. La crise continue en revanche pour Manchester United, qui pointe à la 9ème place du classement.

Il restait deux rencontres de Premier League avant de clôturer cette 14ème journée. D’un côté, Manchester United recevait le promu Aston Villa. C’est d’ailleurs eux qui vont ouvrir le score grâce à Grealish (11′). Juste avant la pause, les Red Devils vont parvenir à égaliser sur un but contre son camp de Tom Heaton (42′). En manque d’inspiration, les Mancuniens vont tout de même reprendre l’avantage par l’intermédiaire du Suédois Victor Lindelöf (64′). Mais à peine deux minutes plus tard (66′), Tyrone Mings égalise et permet aux Vilains de repartir avec le point du match nul. Dans une période où les entraîneurs de Premier League font leurs valises, Ole Gunnar Solskjær est plus que jamais sur la sellette.

Dans l’autre match de l’après-midi, le dauphin de Liverpool, Leicester affrontait Everton. Portés par un grand Djibril Sidibé, les Toffees vont ouvrir la marque sur un but du Brésilien Richarlison. Il faudra patienter la fin de rencontre pour que les Foxes reprennent du poil de la bête et parviennent à égaliser grâce à l’inévitable Jamie Vardy (68′). Et au bout du bout du suspense, Kelechi Iheanacho délivre les siens (94′) sur un but à la limite du hors-jeu. Un succès de plus pour Leicester qui prend désormais trois points d’avance sur Manchester City.