Le Conseil de la FIFA a officiellement attribué ce jeudi, l’organisation de la Coupe du monde féminine 2023 à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande.

Après une édition 2019 organisée en France, c’est l’Australie et la Nouvelle-Zélande qui accueilleront le mondial féminin en 2023. Megan Rapinoe et les Américaines remettront leur titre de championne du monde en jeu dans trois ans en Océanie. Le Conseil de la FIFA a choisi la candidature du duo plutôt que celle de la Colombie, qui devrait se proposer de nouveau pour 2027.