Selon une information du Wall Street Journal, l’un des terroristes-kamikazes du Stade de France était muni d’un billet et a tenté d’entrer dans l’enceinte. Il a été refoulé par la sécurité, évitant un bain de sang bien pire encore !

Les attaques terroristes de Paris visaient bien en priorité le Stade de France où se disputait vendredi soir la rencontre amicale France – Allemagne, à laquelle assistait le chef de l’Etat, François Hollande. Le Wall Street Journal affirme que l’un au moins des kamikazes était muni d’un billet et a tenté de pénétrer dans le stade. Il a été déjoué par la sécurité qui a vu sa ceinture d’explosifs et a dû se faire sauter en dehors de l’enceinte. On suppose qu’un scénario identique s’est produit pour l’autre terroriste-kamikaze.

Rappelons que les deux attentats du Stade de France n’ont fait qu’un seul mort en plus des terroristes. Le bilan aurait été bien plus lourd que les 129 morts déplorés à ce jour si ces kamikazes étaient parvenus à pénétrer dans le stade.