Le Pari mutuel urbain (PMU) publie la troisième vague de son Observatoire des Loisirs consacré à la Coupe du Monde de football disputée au Brésil. A cinq semaines du début de la compétition, 37% des Français qui suivront la compétition se déclarent prêt à parier en faveur de l’équipe de France.

Ce qui ne veut pas dire qu’ils parieront sur la victoire finale des Bleus. Ce sont toujours les Brésiliens qui conservent très largement la faveur des pronostics. Pour 43% des Français, la Seleçao s’imposera à domicile, alors que l’Espagne, championne du monde et double championne d’Europe en titre, rassemble seulement 9% des suffrages et l’Allemagne 8%. La France se maintient dans le top 5 des candidats au titre de champion du Monde (4%, et même 6% parmi les fans de foot), au même niveau que l’Argentine de Lionel Messi, mais devant l’Italie, le Portugal ou les Pays-Bas.

62% des Français déclarent qu’ils suivront l’aventure des Bleus au Brésil. Parmi eux, les hommes seront les plus assidus puisque 30% suivront tous les matchs ou presque. Pour 51% des Français la victoire des Bleus de Zinedine Zidane constitue le plus grand exploit du sport français, loin devant les titres de handballeurs (24%) et la victoire de Yannick Noah à Roland Garros en 1983 (9%).
Pourquoi parier ?

52% des Français qui s’intéressent au football ont déjà parié sur un match de football, et pour près des trois quarte d’entre eux en misant de l’argent sur les sites de paris en ligne (18%) ou dans des points de vente (19%). Si prêt de 40% des fans de football ont donc déjà misé de l’argent sur un match, ils parient moins dans l’espoir de gains substantiels (35%) que pour le fun et apporter un plus à leur passion pour le sport (52%). Le plaisir de battre les autres (18%) et souligner leur expertise en matière de sport (15%) venant compléter le tableau des motivations des parieurs sportifs.