Pas de deuxième victoire consécutive pour l’équipe de France. Face au Paraguay (1-1), avant tout venu pour défendre, les Bleus ont concédé l’égalisation peu de temps après avoir ouvert la marque. Mais même si la victoire n’a pas été au rendez-vous, Didier Deschamps a certainement retiré quelques certitudes de ce deuxième match de préparation.

L’équipe de France a livré une prestation moins aboutie que contre la Norvège mardi dernier, mais l’opposition, surtout d’un point de vue défensif, fut d’une toutE autre ampleur. Contre une équipe paraguayenne rugueuse et qui avait décidé de ne pas prendre en compte la notion d’amical dans ses contacts, les hommes de Didier Deschamps ont par séquences réussi à montrer de bonnes choses. Le but d’Antoine Griezmann en fin de match, d’un joli enroulé du droit (1-0, 82e) est venu récompenser la domination française.

Avec une équipe légèrement remaniée, Hugo Lloris reprenant sa place dans les cages, Bacary Sagna suppléant Mathieu Debuchy sur le côté droit de la défense et Loïc Rémy prenant place en attaque, les Bleus ont acquis quelques certitudes supplémentaires. Notamment en ce qui concerne la relation technique entre Mathieu Valbuena et Olivier Giroud. Le meneur de jeu de l’OM et l’attaquant d’Arsenal ont parfaitement combiné entre eux à plusieurs reprises. Dans le jeu long, le Gunner fut aussi très précieux, prenant quasiment tous les ballons de la tête. Il lui a juste manqué un peu de réalisme devant les cages (19e, 39e, 59e, 81e) pour marquer son troisième but en deux matches. Karim Benzema ne doit pas croire que sa place de titulaire lui est assuré durant le Mondial.

Encore des points à améliorer


Du côté des points négatifs, Loïc Rémy, bien qu’il se soit créé quelques occasions, dont une superbe reprise de volée sur un service de Giroud (32e), n’a jamais semblé s’intégrer au triptyque offensif comme peut le faire Antoine Griezmann. Sa vitesse de course lui a cependant permis de faire la différence à plusieurs reprises. Blaise Matuidi a aussi parfois semblé bien seul dans le travail de récupération, Paul Pogba et Yohan Cabaye ne s’étant pas toujours démenés comme il le fallait.

La soirée a néanmoins été gâchée par le but de Victor Caceres en toute fin de rencontre, sur une erreur de marquage (1-1, 89e). Hugo Lloris, pour sa part, n’a pas été impérial sur l’une des seuls interventions qu’il a eu à faire durant le match. Désormais, cap sur la Jamaïque dimanche prochain à Lille. Match qu’il faudra remporter pour partir l’esprit tranquille au Brésil. Mais cette équipe de France sait créer du jeu et c’est déjà un bon début.