Didier Deschamps hésitait entre Antoine Griezmann et Olivier Giroud en attaque pour affronter le Honduras dimanche, pour l’entrée en lice des Bleus contre la Coupe du monde. Il aurait finalement choisi l’ailier de la Real Sociedad.

Si Olivier Giroud pensait avoir gagné sa place dans le onze de départ, Didier Deschamps ne partage pas encore son avis. Pourtant auteur de trois buts lors de la préparation de l’équipe de France en vue de la Coupe du monde, le joueur d’Arsenal devrait être sur le banc au coup d’envoi contre le Honduras dimanche. A la vue de la dernière mise en place, Antoine Griezmann lui sera préféré pour composer l’attaque face au Honduras dimanche.

Si Mathieu Debuchy, remis de sa blessure à la cuisse contractée contre la Jamaïque, et Paul Pogba, sur le banc au coup d’envoi de ce dernier match de préparation, devraient être titulaires, ce serait donc décidé concernant le troisième larron de l’attaque tricolore, associés à Mathieu Valbuena et Karim Benzema dans un 4-3-3. Avec Giroud d’entrée, Benzema décrocherait plus dans un système qui a fait merveille dimanche dernier à Lille et qui a prouvé que cette association peut fonctionner.

Griezman, également auteur de trois buts en sélection avant de décoller pour le Brésil, avec notamment un doublé en quelques minutes face à la Jamaïque, présente d’autres arguments que le Gunner. Il est un vrai joueur de couloir, capable de se recentrer pour apporter le surnombre et dont la technique et la justesse ont convaincu. Des qualités qui ont plus convaincu Deschamps que celle de Giroud pour affronter une équipe réputée pour son côté athlétique et agressive.
L’équipe probable

Lloris – Debuchy, Varane, Sakho, Evra – Pogba, Cabaye, Matuidi – Valbuena, Benzema, Griezmann.