La Fédération française de football, sous l’impulsion de son président Noël Le Graët, a décidé depuis 2012 de modifier son système de primes reversées aux membres de l’équipe de France.

Les primes que les Bleus percevront durant la Coupe du monde sont désormais connues avec précision. Dans son édition de mardi, le quotidien L’Equipe dévoile les montants exacts que les joueurs de l’équipe de France toucheront, en fonction de leurs résultats au Brésil. Les 23 joueurs de l’équipe de France, plus Didier Deschamps ainsi que ses adjoints Guy Stephan et Franck Raviot recevront 30% des sommes versées par la FIFA à la FFF.

Pour sa participation au Mondial, l’équipe de France perçoit 5,8 millions d’euros. Quoi qu’il arrive, les 26 concernés recevront donc la somme de 67 000 € chacun. La Fédération touche ensuite 10,2 M€ en cas de qualification pour les quarts de finale (soit 118 000 € par personne ), 14,5 M€ pour une quatrième place (167 000 €), 16 M€ pour la troisième place (184 000 €), 18,2 M€ pour une place en finale (210 000 €) et 25,5 M€ en cas de succès finale (294 000€).

En 2012, Noël Le Graët a par ailleurs décidé de supprimer l’ancien système les primes de matches, qui reversait un pourcentage des recettes récoltées auprès des sponsors de l’équipe de France, pour se focaliser sur les primes de résultats. J’ai expliqué aux joueurs qu’ils avaient des salaires en club tellement importants qu’elles n’avaient plus de sens. Cela devenait ridicule. Au passage, ils se rendent bien compte que l’équipe de France leur donne une valeur qui n’est pas chiffrable. Et cela rend service au football amateur. Mais ils conservent évidemment une prime économique, a expliqué le président de la Fédération française à nos confrères du quotidien sportif. Les joueurs et le staff de l’équipe de France perçoivent néanmoins la somme de 15 000 euros par tête lors de chaque rencontre des Bleus.