Les Bleus ont atterri ce dimanche midi au Bourget. Accueillis par une centaine de fans, ils ont rapidement filé, direction les vacances.

Difficile d’être à la fête après une élimination frustrante en quart de finale. Les Bleus n’ont pas cherché à cacher leur déception. Samedi, leur départ de leur camp de base de Ribeirao Preto sans un geste pour les fans brésiliens et français massés à l’entrée a été pointé du doigt par certains médias, comme si une polémique devait venir ternir une Coupe du monde plutôt satisfaisante à tout point de vue. Les fans qui ont attendu le retour de la troupe de Didier Deschamps au Bourget n’ont pas été plus en réussite.

Arrivés à 12h30 à Paris, avec une heure d’avance sur l’horaire prévu, les Bleus se sont prêtés rapidement à un bain de foule. Seul Morgan Schneiderlin s’est brièvement exprimé sur I > Télé pour saluer la présence de fans. Les spectateurs ont eu des émotions, ont vibré, comme nous, à travers ce qu’ont fait les joueurs. A une époque, on a souffert d’un manque d’amour. Là, on senti un engouement. C’est quelque chose d’indispensable pour se sublimer. Il est normal de remercier les supporters de leur soutien, a déclaré Didier Deschamps sur TF1.

Moins d’une demi-heure plus tard, la fête était finie. Les Bleus ont rapidement rejoint les taxis mis à la disposition par la FFF. Direction des vacances bien méritées pour tous, avec une oreille au téléphone pour gérer leur avenir pour certains. Rendez-vous le jeudi 4 septembre prochain pour la rentrée de l’équipe de France : ce sera un match amical contre l’Espagne au Stade de France.