C’est fait Didier Deschamps a donné sa liste de 24 joueurs pour les deux prochains matchs de l’Equipe de France de football contre la Colombie et l’équipe de Russie. Le sélectionneur des Bleus a réservé une grosse surprise avec la convocation de Lucas Hernandez… au poste de Layvin Kurzawa.

 

Une convocation qui pourrait bien être un tremblement de terre au poste de latéral gauche en Equipe de France. Un tremblement de terre car les places sont chères et une seule d’entres elle sera donnée. En effet, sauf grosse surprise, le coach tricolore devrait faire de Benjamin Mendy son titulaire du flanc gauche. L’actuel joueur de Manchester City revient petit à petit à la compétition et semble tenir la corde pour une place de titulaire. Du coup, quatre joueurs sont en lice pour être sa doublure.

Si le sélectionneur a convoqué Lucas Digne pour les deux matchs amicaux, il a aussi souhaité prendre le joueur de l’Atletico Madrid, Lucas Hernandez et voir s’il serait capable de devenir la doublure de Mendy. Un choix qui ne fait pas les affaires de Kurzawa et Jordan Amavi tous deux convoqués lors des derniers rassemblements en équipe nationale.

Quelle stratégie pour Deschamps ?

A travers ce choix surprenant, on peut y voir deux lectures possibles. Soit un genre de test et même d’avertissement pour Amavi et surtout Kurzawa au vu de leurs dernières prestations plutôt décevantes avec leur clubs respectifs, l’OM et le PSG. Avec cette décision, Didier Deschamps veut tester les capacités mentales mais aussi sportives des deux joueurs qui ne doivent rien lâcher jusqu’à la fin de la saison. La deuxième lecture pourrait être le changement et préparer l’avenir avec un Lucas Hernandez qui a déjà fait ses preuves sous le maillot des Espoirs. Rappelons que le joueur peut aussi opter pour l’Espagne car il possède avec son frère Théo (Real Madrid) la double nationalité.

Didier Deschamps annoncera son groupe pour la Coupe du Monde le 15 mai prochain. Ne reste plus, d’ici là, à Jordan Amavi et Layvin Kurzawa de sortir le grande jeu et envoyer le bon message au sélectionneur des Bleus.

G. Zerbone