Suivez à partir de 11 h, la présentation officielle de Maurizio Sarri ainsi que sa conférence de presse. A 60 ans, il succède à Massimilinao Allegri sur le banc du club turinois qu’il tentera d’amener aux sommets du football européen. Voici les premiers mots de Sarri sous ses nouvelles couleurs.

 

“Je suis content d’être ici. La Juventus, le meilleur club italien du moment, m’a offert l’opportunité de revenir en Italie. C’est le couronnement d’une très longue carrière. Je n’ai jamais vu autant d’envie de la part d’un club de prendre un entraîneur. C’est une attitude qui m’a convaincu.” 

“La Juventus est la Societa la plus importante d’Italie. C’est le couronnement d’une carrière très longue. Je pense avoir respecté tout le monde. Je dois également respecter ma profession et mon professionnalisme.”

“Il est clair que la Juve doit partir avec l’objectif de gagner mais en ayant conscience que au niveau européen, il y a 8-9 autres équipes à son niveau. L’objectif européen doit être poursuivi avec détermination.”

“Je pense avoir vécu trois ans dans lesquels je me levais et ma première pensée était de battre la Juventus. J’ai donné 110% et je n’ai pas réussi. Mon professionnalisme désormais me mènera à tout donner pour la Juventus.”

“Je ne connais qu’un moyen de dissiper le scepticisme: gagner et convaincre.”

“En survêtement sur le terrain? Je ne sais pas, on en parlera avec la Societa. Je préférerai ne pas être en costume. A cet âge, l’important est qu’il ne m’envoie pas nu”.

“Le doigt d’honneur? C’était une mauvaise réaction destiné à 10 imbéciles, pas aux vrais tifosi de la Juventus.”