Malgré la montée dans l’élite française, les dirigeants brestois et Jean-Marc Furlan n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur une prolongation de contrat. L’ancien coach de l’ESTAC sera donc sur le marché des entraîneurs libres à la fin de la saison.

Mais cette décision reviendrait aussi au principal intéressé qui se dit lassé de jouer la peur au ventre le maintien en Ligue 1, « moi, j’ai donné avec le 19e ou 20e budget du championnat, j’ai donné… Si tu veux te régaler en Ligue 1, il te faut avoir l’un des dix meilleurs budgets. » Un message qui a le mérite d’être clair, Jean-Marc Furlan préfère jouer les premiers rôles dans la division inférieure. Reste à savoir quel club enrôlera celui qui vient de faire monter le Stade Brestois en Ligue 1.