Lors de l’assemblée générale de la LFP, une joute verbale a éclaté entre le président de Guingamp, Bertrand Desplat, et son homologue marseillais Jacques-Henri Eyraud. Le boss du club breton raconte sur L’Equipe.

“Je pense que Jacques-Henri a eu, et il s’en est d’ailleurs expliqué ensuite, une maladresse. Il a fait état de documents ou d’articles qui devaient sortir sur Mediapart (voir ici), ce que j’ignorais totalement, en me demandant mon avis. Je lui ai demandé pourquoi il associait mon nom avec cette histoire. Ce que je n’accepterai jamais, c’est qu’on puisse mettre en doute mon intégrité, qui est totale. C’est la maladresse qu’il a commise, mal lui en a pris. (…) Il fera comme tout le monde, il apprendra au fur et à mesure du temps”, a expliqué le président de Guingamp.

Avant d’ajouter : “Je lui ai demandé de s’excuser immédiatement, ce qu’il n’a pas fait d’ailleurs lors de l’assemblée générale, ce qui est dommage. Cela a duré 20 secondes avec une journée démarrée à 7h. Il devait être 19h. Ce sont des choses qui peuvent arriver. C’est une affaire close et enterrée, ce n’est même pas une affaire.”