Affronter Lionel Messi n’est pas une mince affaire. Alors que la star argentine va faire son retour en sélection à la fin du mois, plusieurs conditions auraient été posées par sa fédération pour affronter le Maroc.

 

Le 26 mars prochain, c’est un match amical de gala qui attend le Maroc au grand stade de Tanger. En effet, les hommes d’Hervé Renard seront opposés à l’Argentine. Et à cette occasion, Lionel Messi devrait faire son grand come-back avec la sélection. Néanmoins selon la presse marocaine, de folles conditions ont été fixées par le joueur barcelonais et par la fédération argentine pour rendre possible ce match entre l’Argentine et le Maroc. Elles ont été dévoilées lundi par le quotidien arabophone Al Akhbar, cité par le360.ma.

 

Interdit de tacler !

 

La première consigne, que l’on pourrait même qualifier d’exigence, que Hervé Renard va devoir transmettre à ses joueurs concerne leur attitude sur le terrain vis-à-vis de Lionel Messi. Ils devront éviter d’être agressifs avec le capitaine argentin. En d’autres termes, les coéquipiers de Medhi Benatia n’auraient pas le droit de le tacler. Un jet privé devra être mis à la disposition du joueur pour le transporter de Barcelone vers le Maroc. Aucun joueur marocain n’aura le droit de lui demander son maillot ou d’être photographié avec lui. Enfin, toute demande d’interview de Lionel Messi à l’issue de la rencontre sera automatiquement refusée.

Recevoir le meilleur joueur du monde à un prix, le Maroc est désormais au courant… La Fédération Royale Marocaine aurait déboursé une somme de plusieurs centaines de milliers d’euros pour organiser cette rencontre.

Isidore Akouete / Africa Top Sports