Thierry Henry était cité hier à la tête… de l’équipe nationale égyptienne. Une idée étonnante mais confirmée par Nader El-Sayed, ancien international.

 

Son nom revient régulièrement en cette période de mercato estival. Un temps annoncé à Aston Villa, Thierry Henry a finalement vu le club de Birmingham confirmer dans ses fonctions son entraîneur anglais, Steve Bruce. Membre depuis 2016 du staff de la sélection belge, en tant qu’adjoint de Roberto Martinez en charge des attaquants, l’ancien buteur des Bleus serait désormais sur les tablettes de la Fédération égyptienne.

A la recherche d’un poste d’entraîneur ou de sélectionneur à plein temps, Thierry Henry a été récemment approché par la fédération égyptienne, qui cherche un successeur à Hector Cuper pour diriger les Pharaons.

“J’ai rencontré l’agent de Thierry Henry à Londres, explique ainsi l’ancien gardien Nader El-Sayed, reconverti dans le métier d’agent, rapporte KingfutHenry attend de connaître le projet de la fédération égyptienne avant de se décider sur cette offre, au-delà de l’aspect financier.”

Le précédent sélectionneur, Hector Cuper, n’a pas été conservé après la Coupe du monde, où les Pharaons ont perdu leurs trois matches. Adjoint du sélectionneur de la Belgique, Roberto Martinez, Thierry Henry a récemment renoncé à ses activités de consultant sur Sky pour se concentrer sur le métier d’entraîneur.

Africa Top Sports / Isidore Akouete