Lors d’une interview accordée à l’Équipe, Fabrice Fiorèse est revenu sur son transfert à l’Olympique de Marseille en provenance du Paris Saint-Germain, en 2004. Un souvenir regrettable.

Quelques mois avant de signer à Marseille, quand j’étais à Paris, j’avais marqué à la dernière minute contre l’OM (1-0, le 30 novembre 2003) un soir où, sincèrement, on aurait dû en prendre cinq. Ensuite, j’ai mis plus de deux mois avant de marquer mon premier but sous mes nouvelles couleurs (à l’OM), j’avais pris aussi le numéro 11 de Drogba… Tout ça a fait que c’était invivable. L’OM a flingué ma carrière, mais je suis aussi responsable de mon choix“, a-t-il confié dans les colonnes de L’Équipe.