Actuellement en difficulté en Bundesliga et dans ce début de saison, la direction du Bayern va prendre des mesures radicales. Le club Munichois compte casser la tirelire lors des prochains mercatos.

 

Selon les informations relayées par la presse allemande, le club bavarois va mettre 200 millions d’euros sur la table pour renforcer son effectif. L’équipe va devoir compenser avec les départs de Franck Ribéry et Arjen Robben. Les deux joueurs sont sur la fin et vont quitter l’équipe prochainement. C’est donc pour cela que le Bayern Munich devrait disposer d’une confortable enveloppe de 200 millions d’euros. Depuis quelques semaines et même des mois, les noms circulent pour pallier et succéder aux deux joueurs. Nabil Fekir ou encore Nicolas Pepe sont dans le viseur pour renforcer une attaque, qui aura besoin de rajeunissement, même si Serge Gnabry, James et Kingsley Coman ont rejoint l’équipe.

Au milieu de terrain, les Munichois pensent à Frenkie de Jong de l’Ajax Amsterdam et donné plus de responsabilités à Leon Goretzka et Corentin Tolisso. Enfin en défense centrale, même si le Bayern possède une ossature de très haut niveau, des arrivées sont à prévoir, notamment Benjamin Pavard qui pourrait signer pour 35 millions d’euros.

On voit mal le champion d’Allemagne en titre ne pas toucher à sa défense centrale même si Niklas Süle semble le plus armé pour prendre la place de Jérôme Boateng, au côté de Mats Hummels. Côté direction aussi, les choses pourraient bouger car Uli Hoeness a annoncé il y a quelques jours qu’il devrait quitter son poste de directeur en fin de saison.

 

Zidane pour relancer la machine

 

Dernier dossier et pas le plus facile, celui de l’entraîneur. Niko Kovac est en difficulté et commence à être en danger sur le banc. Là aussi, des noms circulent pour prendre les rênes de l’équipe première. Sans club depuis son départ du Real Madrid, Zinedine Zidane est un candidat potentiel pour succéder au technicien Croate. Avant de se déplacer à Brême ce week-end en Bundesliga, le Bayern Munich doit retrouver le chemin de la victoire et entamer sa reconstruction. Affaire à suivre et surtout mercatos à suivre de très près.

G. Zerbone