Président du FC Nantes, Waldemar Kita est revenu sur la décision de ne pas reprendre le football et confirmée par le gouvernement.

“Beaucoup de salariés vont reprendre le 11 mai sans faire tous ces tests. Un homme qui gagne 2 000 euros par mois pour nourrir sa famille va retourner travailler et il n’aura pas ces tests à disposition. Nous, nous prenons toutes les précautions. Notre première préoccupation est que le joueur soit en bonne santé. Tout le monde s’est foutu de ma gueule quand j’ai dit qu’il fallait arrêter les championnats début mars et, une semaine après, on arrêtait. Aujourd’hui, je dis qu’il faut se mettre au travail, mais pas n’importe comment. Mais si cet homme à 2 000 euros retourne travailler, je ne vois pas comment le football ne retournerait pas travailler avec toutes les précautions. C’est impensable !” A déclaré le président du FC Nantes dans les colonnes du “Parisien.”