Décidément, tout va vite dans le football. En octobre, Cesc Fabregas s’éclatait à Chelsea et adulait son coach, Maurizio Sarri, regrettant qu’il ne soit pas ”arrivé plus tôt” tout en vantant ses qualités de technicien. Mais la relation idyllique s’est ensuite rapidement dégradée, à tel point que l’Espagnol ne rentrait plus du tout dans les plans de Sarri cet hiver. Fabregas a profité de sa conférence de presse à l’avant-veille de Monaco-Reims pour donner sa version des faits.