Jacques-Henri Eyraud est revenu sur le contrat avec Arema pour l’exploitation du Stade Vélodrome.

 

“Une fois que les plusieurs contrats seront signés, nous piloterons le développement commercial de ce stade, a expliqué le président olympien en présence du maire Jean-Claude Gaudin et de Bruno Botella, le président d’Arema. Nous organiserons alors les manifestations sportives mais aussi d’autres manifestations. C’est une nouvelle étape à notre projet. Le stade appartient aux Marseillais, mais l’OM aussi. Notre projet est ambitieux. C’est une pièce qui nous manquait pour l’édifice que nous sommes en train de construire depuis deux ans.”

Bruno Botella a également pris la parole : “Arema sous-délègue l’exploitation commerciale du stade à l’OM. Mais Arema reste en contrat avec la ville de Marseille. A ce titre de ce protocole, l’OM pourra entreprendre des travaux d’embellissement. Arema s’engage à améliorer la pelouse et les éclairages”, a-t-il ajouté.