Propulsé titulaire cette saison, Divock Origi peine parfois à convaincre à la pointe de Lille, deuxième moins bonne attaque du Championnat. L’international belge aura l’occasion de se montrer en Ligue Europa face à Everton, ennemi juré de Liverpool, son futur club.

Pour le moment, je pense à Lille, pas à Liverpool. Interrogé sur le site de l’UEFA, Divock Origi a rassuré les supporters lillois. Non, il n’a pas encore la tête aux Reds, qui ont déboursé 12 millions d’euros pour lui l’été dernier avant de le prêter au LOSC dans la foulée. Et sauf énorme revirement de situation, difficile de l’imaginer rejoindre plus tôt que prévu les bords de la Mersey, malgré les rumeurs lancées par les médias anglais qui imaginent déjà l’international belge être rapatrié par Liverpool dès cet hiver.

A 19 ans, Origi doit encore continuer à faire ses gammes au sein de son club formateur avant de pouvoir concurrencer un Mario Balotelli qui n’a pour l’instant rien d’effrayant. Le Dogue n’a pas encore le CV assez long pour griller les étapes : 6 buts en 35 apparitions toutes compétitions la saison passée, et 4 depuis le début de l’exercice en cours (dont un en Ligue Europa, sur penalty), alors qu’il a été propulsé titulaire en pointe, son poste de prédilection, après le départ de Salomon Kalou. N’oublions pas que même Divock Origi ne compte qu’une saison complète au plus haut niveau. Même s’il a signé à Liverpool, il faut être patient avec lui et ne pas s’attendre à ce qu’il mette vingt buts sur le présent exercice, l’a défendu en conférence de presse René Girard, conscient que son équipe manque d’un serial killer en attaque.

Il est déjà connu en Angleterre


Les huit petits buts inscrits par le LOSC en L1, deuxième moins bon total du Championnat, en attestent. Notre ligne offensive est très jeune et même s’il y a de la qualité, c’est ce qu’il nous manque, a ajouté l’entraîneur lillois, sans viser Origi pour autant. La prestation de l’attaque lilloise sera du coup très observée face à Everton, jeudi, en Ligue Europa. Encore plus celle d’Origi contre le rival de son futur club, pour un test grandeur nature de ce qui l’attend en Premier League. Il sera motivé, même s’il n’a pas attendu cette rencontre pour l’être, a prévenu Girard. Du côté des Toffees, actuellement en tête du groupe H de cette Ligue Europa avant deux points d’avance sur le LOSC, on se méfie déjà de celui qui s’est fait remarquer lors de la Coupe du monde à la Belgique.

Origi est déjà connu en Angleterre, a confirmé Roberto Martinez, l’entraîneur du club anglais. On sait qu’il a signé pour Liverpool, notre voisin et rival, donc cela prouve que c’est un jeune joueur talentueux. Je pense qu’il deviendra un joueur important en Premier League d’ici quelques années. Un potentiel certains que le principal intéressé doit désormais confirmer sur la durée, histoire de rassurer les supporters des Reds et de donner quelques regrets à ceux du LOSC quand il partira.