Saint-Étienne et Guingamp ont hérité des deux têtes d’affiche italiennes de ce tirage au sort : l’Inter de Milan et la Fiorentina. Si la qualification va être compliquée mais jouable pour les Verts, tout sera possible en revanche pour l’En Avant qui n’aura strictement rien à perdre.

Après un barrage qui leur a enfin souri, Saint-Étienne va enfin pouvoir regouter aux joies d’une phase finale européenne. Et dès la phase de poule, les Verts vont être servi. Dans la poule F, ils retrouveront l’Inter de Milan, les ukrainiens de Dnipropetrovsk et enfin le petit club azéri de Qarabâg. Un groupe pas si évident que ça pour les Verts mais qui reste relativement abordable. L’Inter reste sur deux saisons assez mitigées et est encore très loin du jeu développé lors des années Mourihno. Attention toute fois au FC Dnipro qui effectue un excellent début de saison en championnat avec 4 victoires en autant de rencontres disputées. Enfin, les Stéphanois ont dans leur groupe le champion d’Azerbaïdjan en titre, qui pourrait leur poser des problèmes lors des matchs à domicile, qui se déroulent généralement dans une atmosphère électrique.

De son côté, l’En Avant Guingamp a eu un tirage au sort plutôt généreux en tombant dans le groupe K. Si la Fiorentina fait figure bien évidemment de grand favori dans ce groupe, les bretons auront leur mot dans leurs confrontations face aux Grecs du PAOK Salonique ainsi que face aux Biélorusses de Minsk. Il s’agira de profiter et de ne pas avoir de regrets pour les Guingampais qui ne goute que très rarement à l’ambiance des matchs européens.