Les blessures de 1982 et de 1986 sont enfin cicatrisées. La France a enfin battu l’Allemagne en phase finale d’une grande compétition, bien aidée par une main de Schweinsteiger dans la surface… Les Bleus de la génération 2016, avec un patron nommé Griezmann, marchent sur les traces de leurs glorieux aînés.

La grande histoire du football est parsemée de petites histoires. On retiendra que le 7 juillet 2016, les Bleus ont mis fin à trois décennies de frustration face à la Mannschaft. La France a éliminé l’Allemagne en demi-finale de l’Euro 2016 (2-0), sur un doublé d’Antoine Griezmann. On retiendra également que l’ouverture du score des Bleus intervint sur un penalty concédé par Bastian Schweinsteiger pour une main jugée volontaire dans sa surface de réparation. Ironie du sort, le taulier allemand battait ce soir un record en participant à son 38e match en phase finale, Euros et Coupes du monde confondus, soit un de plus que Miroslav Klose.

Les bons choix de Deschamps

Pour Didier Deschamps, c’est un pari réussi. Celui de sélectionner une équipe cohérente et disciplinée pour cet Euro, sans Benzema ni Ben Arfa, entre autres. Celui aussi d’aligner face à l’Allemagne le même onze qui avait étrillé l’Islande (5-2), dimanche. Avec notamment un Moussa Sissoko parfait sur le côté droit, tant en défense qu’en contre-attaque.

Griezmann sur les traces de Platini

Mais le héros du soir, c’est Antoine Griezmann qui signe un doublé. L’attaquant tricolore porte son total à 6 buts. Il domine largement le classement des buteurs de cet Euro et devient le deuxième meilleur buteur d’un Euro de l’histoire après Michel Platini, qui avait marqué 9 fois lors du succès de 1984. Un Euro gagné… à la maison. Tout cela est bien sûr un bon présage avant la finale qui opposera les Bleus au Portugal de Cristiano Ronaldo dimanche au Stade de France.

Reste un dernier point à souligner. L’Allemagne a perdu. Certes, Gomez et Hummels étaient absents. Mais les champions du monde n’ont pas su imposer leur jeu, malgré quelques séquences de nette domination. La France a su en profiter. Bravo à elle !

LA FICHE DU MATCH
La France en finale !