Manchester United et le Real Madrid dans le viseur de l’UEFA ? Du moins pas directement. Mais l’instance dirigeante du football européen pourrait inclure un contrôle des dettes dans une nouvelle mouture du fair-play financier.

Le fair-play financier pourrait ne plus toucher que les nouveaux riches comme Manchester City et le PSG. L’UEFA serait enclin à mettre en place un nouveau règlement dans les années à venir visant aussi à réduire les dettes de certains clubs. De quoi faire trembler des clubs comme le Real Madrid ou encore Manchester United, qui ont des dettes abyssales.

C’est après avoir rencontré les dirigeants du Paris Saint-Germain et de Manchester City, qui ont chacun réglé une grosse amende cet été pour se mettre en conformité avec le FPF, que l’instance dirigeante du football européen a déclaré réfléchir au problème des dettes dans le football européen. Forcément, la question de la dette est quelque chose qui pourrait être mis sur la table, a expliqué Gianni Infantino, secrétaire général de l’UEFA et dont les propos ont été rapportés par le Guardian.

De quoi faire plaisir au président de Manchester City Khaldoon al-Mubarak. Nous avons un endettement nul, a expliqué ce dernier au journal anglais. Pour moi, c’est un modèle durable. Cependant, nos amis de l’UEFA ne l’entendent pas de cette oreille pour le moment. Il est certain qu’il sera compliqué de convaincre le Real et Manchester United, les deux clubs les plus riches du monde, du bienfondé de ce projet. A Michel Platini de réussir à imposer cette nouvelle réforme pour plus d’équité dans le football européen.