Eric Bedouet a lourdement taclé son ailier François Kamano devant les médias.

“Il ne faut pas généraliser dans ce que je dis. Cela concerne un ou deux joueurs sur des situations précises, a indiqué le coach de Bordeaux. On ne peut pas se permettre ça. (…) Si on est perturbé par le mercato ? A ce moment-là, si on est chamboulé, on ne joue pas, on le dit. Et on fait jouer quelqu’un d’autre, c’est tout. C’est regrettable. C’est catastrophique de prendre un but à la dernière seconde comme ça.”