Eden Hazard, Thibaut Courtois, Divock Origi et Kevin Mirallas sont dans le viseur du fisc belge.

En Belgique aussi l’optimisation fiscale est visiblement à la mode. Mais pour le fisc belge, les cas d’Eden Hazard, Thibaut Courtois, Divock Origi et Kevin Mirallas s’apparenterait plus à de la fraude… A en croire les informations du journal belge De Morgent, ces quatre internationaux des Diables Rouges détiendraient chacun un société au Luxembourg, où ils y transféraient leur revenus publicitaires, bien moins imposés que dans leur pays (20% au lieu de 100%).

Auparavant, seul le conseil d’administration (des sociétés) devait se réunir au Luxembourg. À présent, le footballeur en question doit pouvoir prouver que la direction effective de la société se fait depuis le Luxembourg. Ce qui est, naturellement, beaucoup plus difficile (à démontrer), a expliqué un expert en droit fiscal cité par nos confrères de 7sur7.be.