Ce mardi en début d’après-midi, Didier Deschamps a donné sa liste des joueurs appelés pour les trois prochains matchs face à la Bolivie, la Turquie et Andorre. L’occasion pour le sélectionneur des Bleus de faire des choix forts et notamment l’absence de Steve Mandanda.

 

Au cours de sa conférence de presse, Deschamps a donné les raisons de ces choix à commencer par la non convocation de Steve Mandanda. “C’est un choix du moment. Steve a une saison compliquée, il a eu quelques blessures et un rendement en-dessous de ce qu’il est capable. Il était là en novembre, en mars aussi, mais là j’ai pris la décision de ne pas le prendre. Je ne vais pas m’engager sur le futur. Il peut y avoir des interrogations sur les gardiens comme sur d’autres postes. J’estime que les autres que j’ai appelés mérite aujourd’hui d’être là”.

 

Sur la première de Léo Dubois : “On le suit depuis un bon moment. C’est un jeune joueur donc le niveau international, il est jamais venu donc on peut pas savoir. Le niveau international il le connaît quand même parce qu’il joue la C1 avec l’OL. L’équipe de France c’est le niveau au-dessus… Il gagne en sérénité, il est performant dans la phase défensive ce qui ne l’empêche pas d’être performant offensivement. Pour dire qu’il a le niveau international, c’est en y venant et c’est à lui d’y venir le plus souvent possible.”

 

Concernant l’absence d’Alexandre Lacazette : “Lacazette fait une bonne saison. Et d’autres, blessés, comme Dembélé et Fekir font parti des prétendants. Je ne vais pas prendre cinq attaquants axiaux et j’ai un choix à faire.”

 

Entre Lenglet et Laporte : “Lenglet/Laporte c’est un choix difficile. Il y en a d’autres qui auraient pu le mériter, Aymeric aurait mérité comme Clément si je l’avais pas pris. J’ai des choix à faire par rapport à ce que je vois, ce que je sais.”