Remplaçant de Sakai la saison dernière lors du classico contre le PSG au vélodrome, Bouna Sarr a été l’auteur de la faute qui a permis à Cavani d’obtenir, sur coup-franc, l’égalisation pour les Parisiens dans les dernières secondes du match.

 

Une grosse déception pour le Franco-guinéen. Mais pour Rudi Garcia, l’entraîneur de l’OM, cet épisode à permis à l’ancien Messin de réaliser une grande saison après.

“Si on regarde plus globalement on a été pratiquement capable de battre le champion de France (l’an passé au Vélodrome), une équipe taillée pour gagner la Ligue des Champions. Ça avait démontré qu’on était capable de faire de grandes choses. (…) Pour Bouna, c’est comme ça. On a une grosse occasion avec Morgan aussi (avant l’égalisation de Cavani, ndlr). Bouna il est parti, il est monté, il a fait des matches incroyables. Ce moment un peu dur l’a fait grandir. Et il continue de grandir. Ne lui dites pas trop fort, il va s’enflammer (sourire)”, a expliqué le technicien phocéen en conférence de presse, dans des propos relayés par Foot Mercato.

Rodolph Tomegah / Africa Top Sports