Alors que la justice américaine a révélé début avril des irrégularités dans l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022, l’ancien président de la FIFA Sepp Blatter suggère de retirer l’organisation de la prochaine compétition au Qatar.

Même s’il n’est plus président de la FIFA depuis 2015 et qu’il est directement impliqué dans l’affaire du FIFAgate concernant les attributions suspicieuses des Coupes du monde 2018 à la Russie et 2022 au Qatar, Sepp Blatter fait encore parler de lui.

Interrogé cette semaine dans les colonnes de Bild, l’ex-dirigeant suisse a proposé l’idée de retirer l’organisation de la Coupe du monde 2022 au Qatar pour la donner « à l’Allemagne, mais cela ferait alors deux éditions de suite en Europe après l’édition 2018 en Russie. Le Japon est aussi une possibilité, mais je pense aux États-Unis. Ils organisent déjà l’édition de 2026 (avec le Mexique et le Canada) et ont déjà l’expérience de 1994. »

Sepp Blatter avait déjà indiqué que les États-Unis devaient à l’origine être les hôtes de l’édition 2022, avant « une intervention politique au plus haut niveau », qui avait fait pencher la balance en faveur de l’Emirat.