Pour la première fois, la Fédération internationale de football (FIFA) parle de retirer l’organisation respective des Coupes du monde 2018 et 2022 à la Russie et au Qatar si ces pays les ont obtenus grâce seulement à la corruption.

L’implosion de la FIFA connaît un nouvel épisode. La Russie et le Qatar perdront le droit d’organiser les Coupes du monde 2018 et 2022 affirme la FIFA si les accusations de corruption sont avérées. S’il existe des preuves que le Qatar et la Russie ont obtenu (la Coupe du monde) grâce seulement aux pot-de-vin, alors elle pourrait leur être retirée, a expliqué Domenico Scala, président du Comité d’audit de la FIFA dans un entretien à l’hebdomadaire Sonntagszeitung. Mais il a aussitôt souligné que ces preuves n’ont pas été fournies jusqu’à présent. Une invitation à tous les opposants des deux organisations controversées d’envoyer leur dossier à Zurich ?

A l’avant poste dans le scandale de corruption qui secoue la FIFA, la justice américaine n’a pas officiellement annoncé de poursuites sur l’attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Mais elle a laissé entendre que les procédures d’attribution en décembre 2010 des deux compétitions étaient dans la ligne de mire des enquêteurs…