La FIFA ne divulguera pas le rapport Garcia avant un certain temps et plusieurs passages ne seront pas divulgués au public. Hans-Joachim Eckert tente de justifier la position de l’instance dirigeante du football mondial.

Qu’en est-il du fameux rapport Garcia ? Pour rapport, ce document relate les conclusions de l’enquête du procureur américain Michael J. Garcia, mandaté par la FIFA pour analyser la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde 2018 en Russie et 2022 au Qatar. Remis à l’instance dirigeante du football mondial le 5 septembre dernier, ce rapport n’a toujours pas été rendu public, malgré les demandes de son auteur, et pourrait ne jamais l’être…

Président de la chambre de jugement de la Commission d’Éthique de la FIFA, Hans-Joachim Eckert a expliqué pourquoi la FIFA mettait autant de temps à se positionner sur ce dossier. Le rapport d’enquête sur la procédure de candidature à l’organisation des Coupes du Monde de la FIFA 2018 et 2022 comprend des centaines de pages et de nombreuses annexes. Traiter ce volume d’informations prend un certain temps. Dans l’état actuel des choses, la prise de position sera prête au plus tard à la mi-novembre, explique-t-il dans un entretien accordé au site officiel de la FIFA.

Eckert a ensuite indiqué qu’il était peu probable qu’il soit divulgué dans son ensemble. Publier le rapport d’enquête dans son intégralité mettrait la Commission d’Éthique de la FIFA, et la FIFA dans son ensemble, dans une situation juridique très délicate. En outre, nous devons respecter les droits de la personne des individus nommés dans le rapport, ce qui ne pourrait être le cas dans le cadre d’une publication intégrale du rapport d’enquête, s’est-il défendu. De quoi conserver encore un peu d’opacité autour de l’attribution de ces deux Coupes du monde…