Décevante, l’Argentine a finalement réussi à s’imposer dans les dernières minutes contre l’Iran, Petit Poucet du groupe F de ce Mondial (1-0). Comme lors de son premier match l’Albiceleste a pu compter sur un but libérateur de Lionel Messi.

Et si tomber contre l’Argentine en 8e de finale n’était pas une si mauvaise affaire pour l’équipe de France ? Favorite annoncée du groupe F, l’Albiceleste a de nouveau dû s’arracher pour se défaire de l’Iran (1-0). Comme lors de son entrée en lice poussive face à la Bosnie (2-1), elle a été sauvée par Messi dans les derniers instants. Pas en réussite et décevant, à l’image de l’ensemble du secteur offensif, le quadruple Ballon d’Or a délivré tout un peuple avec une frappe enroulée du gauche à l’entrée de la surface décisive dans le temps additionnel (90e+1, 1-0).

Un épilogue cruel pour l’Iran, qui s’était procurée les meilleures occasions jusqu’alors contre une triste Argentine. Romero, meilleur joueur côté argentin, a dû sauver à trois reprises les siens devant Ghoochannejhad (52e et 87e) et Dejagah (66e) à la conclusion de contres. De sérieux avertissements pour les joueurs d’un Alejandro Sabella incapable de trouver la solution sur son banc de touche. Il pensait l’avoir en exauçant le souhait de Messi avec un 4-3-3 d’entrée. Mais Higuain, transparent avec une seule occasion intéressante (13e), et Agüero, qui s’est crée la meilleure opportunité argentine (21e), n’ont pas pesé sur la défense adverse avant d’être remplacés par Palacio et Lavezzi (76e).

Peu inspirée, en souffrance sur les contres adverses et terriblement maladroite dans le dernier geste, l’Argentine a été à l’image de sa star durant très longtemps : car Messi n’a pas non plus brillé avant son éclair de génie. Très bien pris par deux ou trois adversaires, le quadruple Ballon d’Or a bien tenté sa chance sur coup franc (32e, 73e) ou en accélérant le jeu (59e), mais sans réussite. Jusqu’au bout l’Iran aura cru à l’exploit. Mais la Pulga a frappé pour quasiment offrir à l’Argentine son ticket pour les 8e de finale de la compétition et la première place du groupe F. De quoi lui permettre d’éviter logiquement les Bleus au prochain tour…