La Coupe du monde débute le 12 juin prochain, et entretemps, Sport.fr vous fait découvrir chacune des 32 équipes de la compétition. Emmené par un Luka Modric dans une forme étincelante, la Croatie aura avant tout pour objectif de sortir de la phase de poules. Mais après, tout est possible avec cette équipe.

Objectif : sortir des poules
La Croatie se disputera vraisemblablement la deuxième place du groupe A avec le Cameroun et le Mexique, la première étant logiquement la chasse gardée du Brésil. Le but de cette Coupe du monde est d’accéder aux 8e de finale, ce qui serait déjà considéré comme un succès au pays. Tout ce qui peut arriver ensuite sera perçu comme du bonus, nous explique Aleksandar Holiga, journaliste pour le site tportal.hr. Étant donné la taille de notre population et le niveau de notre championnat, la qualification pour la Coupe du monde était déjà énorme. Mais si l’on considère le statut et la forme de nos joueurs, réussir à avancer durant la phase éliminatoire est réalisable.

La star : Modric, l’idole du pays
Tout juste auréolé de son titre de champion d’Europe, Luka Modric n’a pas d’équivalent au sein de la sélection croate. Luka Modric est devenu un joueur clé du Real Madrid cette saison et a joué un rôle très important dans la conquête de la C1, avance notre consultant. En sélection, c’est lui qui dicte le tempo de l’équipe, qui organise le jeu, garde le ballon et rend ses partenaires meilleurs. Luka est simplement un footballeur de grande classe. Avec Mario Mandzukic, qui a également emporté la C1 avec le Bayern Munich la saison passée, la Croatie a donc deux joueurs dans son effectif qui connaissent les exigences du plus haut niveau et c’est un véritable plus.

Le style : un jeu plaisant à regarder
Niko Kovac, le sélectionneur de la Croatie, aime lorsque son équipe joue au sol. Le technicien croate essaie aussi de mettre son meneur de jeu Luka Modric dans les meilleures conditions possibles. Aleksandar Holiga précise : La Croatie joue un football basé sur la possession de balle. L’équipe est construite autour de l’axe créatif Modric-Rakitic. C’est la raison pour laquelle Mateo Kovacic de l’Inter Milan a le rôle du troisième meneur de jeu. La Croatie devrait jouer rapidement vers l’avant durant la compétition, avec beaucoup de mouvement au centre du terrain.

Seule la France lui a réussi…
Qualifiés pour les éditions 1998, 2002 et 2006 de la Coupe du monde, la Croatie n’a seulement réussi à se sortir de son groupe de qualifications qu’en France. Cette année-là, les Croates avaient atteint les demi-finales de la Compétition, ne devant leur défaite qu’à un doublé inédit de Lilian Thuram. Le défenseur français avait à cette occasion marqué les deux seuls buts de sa carrière en équipe nationale.

Benjamin Feurgard